L'Islande - 12 jours pour tout découvrir

De part ces paysages spectaculaires, ces sources chaudes, ces aurores boréales, ces geysers, ces volcans... l'Islande est une île qui regorge d'endroits et de spots magique. /Vidéos-Photos\
Octobre 2017
12 jours
2
1

Au lendemain de l'arrivée, nous avons décidé de commencer notre road-trip islandais par le célèbre cercle d'or qui regroupe le parc national de Þingvellir, la zone géothermique de Geysir et la cascade de Gullfoss. Très bonne étape pour directement être dans le bain.

Le parc national de Þingvellir ("Plaine du Parlement") est un lieu intéressant d'un point de vue géologique et historique. Il est situé sur la zone de séparation entre les deux plaques tectoniques, eurasienne à l’est et nord-américaine à l’ouest.

Certaines fissures sont traversées par des cours d’eau et la rivière Öxara traverse toute la plaine, formant une très belle chute d’eau, l’Öxararfoss, lorsqu’elle croise l’Almannagjá.

• Direction la 2ème étape du golden Circle, Geysir. C'est un site qui abrite l'un des geysers les plus actifs d'Islande, Strokkur, et l'un des geysers les plus puissants au monde, Geysir. Strokkur jaillit toutes les 5 à 8 minutes à plus de 20 mètres de haut. C'est évidement impressionnant de voir l'ampleur du jaillissement du geyser.

Le geyser Geysir, par contre, jaillit que 2 à 3 fois par jour. Il faut avoir de la chance ou s'armer de beaucoup de patience.

L'endroit est accompagné d'une "douce" odeur de soufre, comparable à de l'oeuf pourri :'). Il faudra s'y habituer puisque dans tout le pays, l'activité volcanique engendre de l'eau chaude naturelle chargée en soufre.

• 3ème étape de la journée: Gullfoss. Il s'agit d'une impressionnante chute d'eau composée en réalité de deux chutes d'eau successives.


• 4ème et dernière étape de la journée, le cratère de Kerið. C'est un cratère volcanique occupé par un lac de cratère. Il est possible d'accéder au pied du cratère grâce à une paroi à pente douce et recouverte de mousse épaisse, permettant un accès nettement plus facile.




Via l'application AIRBNB, nous avons logé les 2 premières nuits chez une très charmante famille sur Reykjavik. Nous avons pris en photo le petit chien qui venait nous accueillir le matin dans notre chambre :D.

2

Le 3ème jour, nous avons pris la route 1 direction le sud!

Rouler en Islande est très agréable puisque il est possible d'admirer de magnifiques paysages pendant le trajet. Nous nous sommes arrêter plus d'une fois, comme par exemple cette fois-ci pour caresser ces chevaux qui étaient contents de nous voir 😀

Le prochain arrêt était au niveau des cascades Seljalandsfoss et Gljúfrabúi.

Seljalandsfoss tout d'abord, est une chute d'eau mesurant 65 mètres de hauteur. Il est possible de passer derrière ce qui offre un nouveau point de vue encore plus impressionnant.

Après être assez mouillés, nous avons décidé d'être encore plus trempés en allant vers Gljúfrabúi 😛. C'est une cascade "cachée", à 2min de voiture de Seljalandsfoss. Elle n'est pas si bien cachée que ça puisqu'elle est très accessible avec possibilité de se garer (comme la plupart des attractions connues d'Islande).



Il a fallu évidemment se changer dans la voiture après la bonne douche... Petit selfie en souvenir de ce moment !





Après ce coup de rafraîchissement, reprenons la route vers une autre cascade impressionnante: Skógafoss, située dans le village de Skógar. La rivière Skógá se jette de ses falaises et tombe de 62 mètres en formant une chute d'une largeur de quelques 25 mètres. Selon la légende, un coffre serait derrière la cascade, j'avoue que nous n'avons pas tenté de le chercher...

Le 4ème jour, après notre nuit à Welcome Hotel Lambafell, direction le glacier de Mýrdalsjökull ! Il est possible d'y accéder depuis la route 1, après Skógafoss. Un panneau indiquera le chemin à prendre (route 222). Une fois garé, il faudra faire une petite marche de 30min pour atteindre la calotte glacière. Mýrdalsjökull est le 4ème plus grand glacier du pays. Comme tout les glaciers islandais, Mýrdalsjökull est en rapide régression et est donc le témoin des effets du réchauffement climatique.

Au niveau de la randonnée, nous étions à peine à l'échauffement puisque nous avons décidé de nous rendre à l'épave d'avion "the plane wreck" située sur la plage de Sólheimasandur. Il s'agit de l'épave de l'avion américain U.S Navy qui a atterri d'urgence en 1973, n'engendrant aucun mort.

Pour s'y rendre, il faut passer la cascade Skógafoss, et après être passé au niveau de la route 221, il faut continuer et se diriger vers le parking indiqué par le panneau. Il faudra par la suite, marcher 4km sur la piste (qui à la base était prévue pour les voitures mais a été fermée).

Nous finissons notre trajet vers le sud en s'arrêtant aux villes les plus au sud de l'Islande: Dyrhólaey avec son rocher en forme d'arche et Reynisfjara avec sa plage de sable noir.

Nous passons la nuit à l'Hotel Laki à 1h de Vík à l'est.

3

C'est parti pour le 5ème jour d'aventure ! Dès le matin, nous partons vers le canyon Fjaðrárgljúfur qui n'est qu'à 15min de notre petit hôtel. C'est un paysage à couper le souffle, avec des roches saillantes aux formes étonnantes.

Il pleut pas mal ce matin là, du coup on se balade avec nos k-way qui nous font ressembler à des sachets sur pattes mais qui ont été bien utiles. 😀

Ensuite, nous avons continué la route direction la cascade de Svartifoss. Heureusement la pluie nous a laissés un peu de répit. Arrivés au parking du camping, il faudra marcher environ 30min (monte progressivement mais sentier très bien entretenu) pour pouvoir rejoindre la magnifique jetée d'eau de 12 mètres de haut. Courage, ça en vaut vraiment la peine!

L'endroit est un coup de cœur avec un environnement atypique et charmant. Sa signification en islandais est "la cascade noire" car elle tombe au milieu de magnifiques orgues basaltiques noires en traversant ensuite une sublime végétation. La chute est de 12 mètres.

Nous continuons la journée sur la route 1 en longeant le célèbre glacier Skaftafellsjökull. Nous nous arrêtons pour contempler le magnifique paysage, entre glacier, roche et verdure.

C'est reparti dans le thème des glaciers en allant à Jökulsárlón et sa plage de diamants.

Jökulsárlón a commencé à se former en 1934, lorsque le glacier Breiðamerkurjökull a commencé à se retirer, laissant le lagon sur son passage. Avec une profondeur maximale de 248 mètres, Jökulsárlón est le lac le plus profond d'Islande.

Les phoques sont présents toute l’année à Jökulsárlón, mais ils affluent vers l’embouchure du lagon pour pêcher le poisson en hiver. Du coup, on a pu voir quelques petites têtes dépassées de l'eau 😀

Fin de journée pour nous qui prenons la direction d'une petite ferme, Stafafell Hostel pour y passer la nuit. Comme nous arrivons toujours la nuit dans les différents lieux, le paysage du lendemain est toujours une surprise, et souvent une belle surprise...


Au 6ème jour, l'objectif de la fin de journée est de se retrouver à Egilsstaðir! Donc, pas de temps à perdre et en route pour de nouvelles péripéties dans l'est du pays. Nous nous dirigeons tout d'abord vers les régions de Djúpivogur et de Breiðdalsvík qui proposent des panoramas magnifiques: entre lac, montagnes, grandes plaines et même une petite cascade... 😛

De Breiðdalsvík à Hengifoss, la route était en travaux ce qui nous a obligé à ralentir la vitesse pour préserver les pneus et éviter la crevaison (entre autres...).

Arrivés au parking pour accéder à Hengifoss, il faudra marcher 1h30 pour atteindre la cascade. La distance entre le parking et la cascade est de 2.5km mais le chemin est plutôt accidenté avec un dénivelé important. Lors de la marche, on entend le bruit étonnant de l'eau qui se fracasse au sein du basalte que forment les colonnes.

A la moitié du parcours, une 1ère chute est visible: Litlanesfoss.

Nous continuons notre randonnée pour rejoindre la célèbre cascade de 120m qui est l'une des plus hautes d'Islande. Hengifoss est tellement grande que l'on croit systématiquement que l'on arrive bientôt, alors que non...ce qui est un peu frustrant 😀

Enfin arrivés à la cascade et là: WOUAH. L'environnement est tout simplement à couper le souffle. Les parois ont des teintes rouges et noires qui donnent un effet magique à la cascade. Les strates rouges sont particulièrement apparentes avec le beau soleil islandais.

C'est parti pour le retour en fin d'après-midi!

Dernière étape de notre road-trip de l'est: Seyðisfjörður. Nous arrivons en début de soirée au petit village coloré. Ses montagnes alentours, ses maisons colorées typiquement scandinaves et sa belle petite église d’inspiration norvégienne apporte une atmosphère particulière qui fait du village, le plus beau fjord de l'est.

Objectif atteint avec l'arrivée à Egilsstaðir. On retrouve le confort d'une chambre d'hôtel à Valaskjalf et ça fait plaisir. 😀

4

Jour 7 et matinée cascades en commençant par la découverte par hasard de la jetée d'eau Rjukandi à 40min au nord de Egilsstaðir. Une fois garé, 10min de marche suffiront pour admirer les magnifiques voiles d'eaux épousants les courbes de la roche.

1h30 de route après cette 1ère cascade, nous arrivons sur le parking des cascades Dettifoss - Selfoss.

Il faudra tout d'abord marcher 15min pour rejoindre Dettifoss, la cascade la plus puissante d'Europe. Et pour preuve, le bruit assourdissant de la chute et la brume qui s'y échappe nous préparent de loin à un spectacle incroyable.

En marchant 1km de plus en amont, il est fortement recommandé de rejoindre les cascades Selfoss. Les chutes se jettent dans un complexe ovale tout à fait atypique qui apporte un charme unique. Attention néanmoins, l'accès à Selfoss est complexe, avec un chemin mélangeant roches et eau.

Nous continuons notre road-trip du nord de l'Islande en allant vers le cratère Krafla Viti. Encore un lieu à ne pas manquer. Avec son eau bleu intense et entouré de montagnes colorées, le cratère fait environ 300 mètres de diamètre et a été formé au cours d'une éruption explosive longue de 5 ans.

La journée se poursuit en prenant la route vers le lac Mývatn, plus précisément à Námaskarð. Il s'agit d'une zone géo-thermale totalement stérile, sans végétation, dû à la chaleur sous la terre et à l'acidité du sol. Le site n'est cependant pas terne avec la présence de couleurs vives qui traversent la terre, teintées par les éléments élevés à la vapeur. La présence de soufre est certes légèrement désagréable, mais nous rappelle les forces puissances qui s'exercent sous nos pieds.

A 5min en voiture, en tournant à gauche sur la route 860, nous avons décidé de nous rendre à la grotte Grjótagjá. Elle fut creusée autrefois par la lave à travers la roche volcanique. Elle a été utilisé comme lieu de tournage pour le 5ème épisode de la 3ème saison de Game of Thrones.

En fin d'après-midi, nous avons continué la route pour avoir une vue vers le volcan Hverfjall. La nuit commençait à tomber, la randonnée vers le volcan aurait été trop ambitieuse. Nous avons juste pris la pose à l'intérieur d'une roche et regardé le volcan de loin.

La soirée se finit au bord du lac Mývatn avec de jolies couleurs et une ambiance incroyable.

La nuit se passe dans la ferme Fljótsbakki Farm. Nous vérifions comme tous les soirs, si il est possible de voir des aurores boréales pendant la nuit, nous avons eu de la chance et n'avons pas été déçu du spectacle! 😀

En effet ce soir là, toutes les conditions étaient réunies afin d'observer cet unique spectacle.

Nous étions dans une ferme, loin des villes et de la pollution lumineuse. Le ciel était dégagé, et en plus de ça, l'indice KP (indice utilisé pour déterminer la probabilité de voir les aurores boréales) était assez élevé.

5

Après une nuit inoubliable, nous démarrons le 8ème jour en nous dirigeant vers Goðafoss autrement dit, la cascade des dieux. Malgré le contre jour, ce grand soleil fait très plaisir et est très agréable.

Nous continuons la matinée en se rendant dans la ville d'Akureyri. C'est une ville de 20 000 habitants toute mignonne et surtout très paisible, à l'image des feux rouges en forme de cœur.

Nous nous sommes baladés dans la ville entre son église, ses ruelles et un restaurant où nous nous sommes laissés tenter par des sushis et le poisson du jour 😛 . La balade fut néanmoins assez courte car il faisait très froid!

A 1h10 d'Akureyri, à l'ouest, nous avons décidé de réserver un tour en cheval aux alentours de Varmahlíð, grâce au site https://riding.is/. Nous avons fait un tour de 1h30 sur des chevaux de petite taille, aux trots particuliers, appelés tölt. Une activité à faire, qui nous a beaucoup plu !

Après cette activité équestre, nous roulons 1h30 et rejoignons la route 711 pour voir l'un des rochers les plus connus d’Islande: Hvítserkur signifiant "chemise de nuit blanche" et qui a une forme d’éléphant.


Fin de journée où nous nous rendons près de la ville Laugarbakki, dans la maison d'hôte Gauksmyri Lodge.

Jour 9: Nouvelle journée qui commence en direction, dès le matin, de la péninsule ouest de l’Islande, appelée péninsule de Snæfellsnes.

=>1er spot de la péninsule: Kirkjufell et sa cascade Kirkjufellsfoss.

L'endroit est simplement féerique avec cette "montagne-église" en forme de clocher et la belle chute d'eau de 16m de haut. Le meilleur endroit où faire la photo est celle que vous voyez partout sur internet, qui comprend la cascade et le mont.

Nous continuons la route et voyons de très beaux paysages entre Snæfellsbær et Arnarstapi.

D'Hellnar à Arnarstapi.

  • Le hameau d'Hellnar se résume à ses quelques fermes, sa petite église et son cimetière. En poursuivant la route, on accède à des flancs rocheux au bord de l’eau.
  • Arnarstapi est un port de pêche, situé au milieu de falaises où un grand nombre de goélands viennent se nicher.

Nous voulions nous rendre à Ytri Tunga, réputé pour pouvoir contempler des phoques mais la nuit commençait à tomber et, une fois sur place, il était très difficile de voir des animaux aquatiques!

Direction alors pour la dernière étape et le jour 10 => Reykjavik où nous avons logé dans un petit appartement très bien équipé et high-tech: Maxhouse Reykjavik.

Nous passons notre dernière journée de notre road-trip dans la capitale. Nous nous sommes tout d'abord rendu vers l'église : Hallgrímskirkja. Elle a une architecture atypique qui rappelle les orgues basaltiques, présents en grand nombre en Islande.

Il est possible de monter dans la tour de l'église pour avoir une vue de la ville.

Il faudra débourser 1 000 ISK = environ 7,5€.

Nous avons continué notre city-trip en nous rendant vers la mythique sculpture "Le voyageur du soleil". C'est une sculpture en acier qui évoque la silhouette d'un bateau viking qui se dirige vers le soleil.

Le soir, nous avons fait une petite balade pour profiter de l'ambiance nocturne de la capitale. Nous sommes retournés près de l'église et à coté de la sculpture "Le voyageur du soleil" pour apprécier la vue de nuit.

Jour 11: Pour terminer notre incroyable aventure en Islande, nous avons décidé de nous rendre au Blue Lagoon. C'est un spa qui vous permettra de vous baigner dans une source chaude! Il y a beaucoup de monde (il faut réserver à l'avance) et c'est cher. C'était une bonne expérience mais il est évidemment possible de se baigner dans les nombreuses sources chaudes gratuites du pays et moins touristiques.

Après 11 jours de moments magiques, l'aventure s'achève en passant la nuit au Bed and Breakfast Keflavik Airport Hotel. Nous prenons la navette le lendemain, direction l'aéroport.

6

Location de voiture

- L'aéroport d'Islande se situe à Keflavík. Nous avons réservé en avance, une voiture à l'aéroport de Keflavík par l'intermédiaire de www.rentalcars.com pour pouvoir directement avoir notre voiture en arrivant. Nous avons attendu 10min avant d'être pris en charge. Nous sommes passés par l'intermédiaire de l'agence "Orange Car Rental" qui vous récupère directement à l'aéroport pour vous emmener à l'agence.

- Attention, la somme pour l'acompte est élevé (Attention à votre plafond de carte bancaire).

Routes

La route 1 qui fait le tour de l'Islande est très bien entretenue. Elle est goudronnée sur toute sa longueur, à l'exception d'un court tronçon dans les fjords de l'Est. (décrit dans le blog).

Notre voiture était une petite Hyundai i20 qui a largement suffit si vous être la majeure partie du temps sur la route 1. Les autres routes pour se rendre à l'intérieur des terres (landmannalaugar) ou dans les fjords du nord sont moins praticables et nécessitent un autre type de véhicule, surtout si le temps n'est pas favorable.

Météo

« Si vous n’aimez pas le temps qu’il fait, attendez quelques minutes ». Le temps peut varié très rapidement en Islande. Les prévisions météo sont, en général, assez peu fiables. Nous sommes partis fin octobre et avons été chanceux. Pour vous aider, voici le lien qui affiche en temps réel l'état des routes: https://www.vegagerdin.is.

L'été est néanmoins la saison la plus touristique. De juin à août, le climat y est le plus clément et c’est à cette période de l’année que la majorité des activités sont accessibles.

Autres

  • Ce sont les mêmes prises électriques qu'en France
  • Il suffit de la carte d'identité française pour pouvoir entrer dans le pays
  • Monnaie : la couronne islandaise (ISK). Attention, la vie est chère. Il est possible de faire des économies sur le logement (en préférant les fermes ou les campements) et la nourriture (en évitant les restaurants).